Ça fait l'actu !

Venise face au tourisme de masse

Brève
La Rédaction , le 16 août 2018
Dans le registre des villes qui subissent un tourisme de masse, Venise figure en tête, l’une des villes les plus visitées au monde fait face à une véritable marée de touristes journaliers dont le flot incessant a profondément impacté la cité des doges.
Venise et le tourisme, c’est une histoire de longue date ! La ville est un lieu de passage historique des voyageurs, une plateforme commerciale au cœur de l’Europe, mais le tourisme de masse qui sévit depuis des dizaines d’années pourrait sonner bien la fin de la ville, mais aussi celle de la vie des habitants. En effet la hausse des prix de l’immobilier et la difficulté à vivre dans un endroit où tout est fait pour accueillir des touristes a eu raison des vénitiens locaux.

Du coup, la population baisse, chassée par le tourisme. Le résultat est une ville qui devient un musée, remplie de touristes dans la journée puis vidée le soir. Pour maintenir une vie locale dans la cité, la municipalité a pris des mesures en limitant l’accès à la ville centrale par la mise en place de portiques permettant de fermer l'entrée de la ville et de compter le nombre de touristes.

Une solution drastique pour certains mais qui permet d'éviter de trop grandes affluences. Elle pourrait influencer d'autres villes assaillies de touristes. Comme à Dubrovnik, où le centre ancien est équipé de caméras permettant de compter les entrées afin de bloquer l'accès lorsque le flux de touristes est trop important. Cependant, certains habitants de Venise critiquent la faible efficacité de ces bornes qui ne résolvent pas le manque de services pour la population locale.

Les touristes peu dépensiers sont pointés du doigt. Ils sont de passage en journée et visitent la ville sans s’y attarder, augmentant la congestion sans apporter de bénéfices. D’autres menaces pèsent sur la ville, les remous incessants des navires causent des dommages importants aux structures, au point que l’UNESCO a menacé de classer la cité dans les patrimoines en péril. Venise a donc stoppé l’accès aux paquebots de touristes dans la baie.

La ville est elle alors condamnée ? Malgré ces mesures, Venise est une ville si prisée qu’elle demeure sous une pression immobilière forte, contraignant au départ les habitants locaux peu à peu remplacés par des hôtels et des locations touristiques. Les portiques sont une première étape pour une régulation du tourisme, une démarche qui devra sans doute être poursuivie et complétée.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Devenir acteur de l’activité touristique de nos villes par le street-art ? Pourquoi ne pas s’essayer à cette pratique urbaine en se glissant dans la peau d’un graffeur !

_ Débat

Alors que le 15 avril 2019 Notre Dame de Paris prenait feu, face à sa destruction, une interrogation commune : serions-nous encore capables de la reconstruire, et plus généralement, pouvons-nous toujours créer des édifices d’une telle beauté ?

_ Brève

Une semaine après la destruction par les flammes de la charpente, de la toiture et de la flèche de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, de nombreuses interrogations résonnent dans les conversations. Faut-il reconstruire ? Comment faut-il reconstruire ? Mais surtout avons nous les connaissances et savoirs-faire pour le faire ? Nous vous proposons de partir à la découverte des Compagnons du Devoir, qui depuis plus de 800 ans se transmettent des techniques de construction ancestrales au sein de leur communauté.

0 Commentaires

  1. […] concernant l’impact des bateaux de croisière sur l’environnement. Les Vénitiens, par exemple, souffrent depuis de nombreuses années de ce tourisme de masse qui ravage leur lagune et qui menace la […]

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image