Je rentre, lâche moi, aide moi.

L’application est gratuite pour toutes et comporte plusieurs fonctionnalités. D’un sentiment d’insécurité à une concrète agression, trois options sont installées pour répondre à chaque situation. Un système d’alerte et de géolocalisation sont mis en place pour prévenir les “contacts de confiance” de chaque déplacement nocturne, et des endroits (bars et boîtes de nuit) sont répertoriés pour servir de refuges aux femmes en cas de danger : un véritable réseau urbain de sécurité !

Si vous devenez utilisatrice, il sera possible d’avertir vos contacts favoris lorsque vous rentrerez chez vous après une sortie en leur envoyant votre itinéraire. Ainsi, ces proches, pourront observer votre trajet pour vérifier qu’il se déroule normalement. Avec l’application, il est aussi possible de se débarrasser d’une personne trop insistante avec l’option “lâche ton relou” qui lui permet de vous diriger dans une “safe place” partenaire. Enfin, en cas de réel danger, elle peut immédiatement alerter les contacts de la personne en détresse de sa situation de détresse.

Vers une urbanité plus féminine ?

La place de la femme dans l’espace public et la dimension du genre dans l’urbanisme est une problématique très actuelle et étudiée par les professionnels de l’aménagement du territoire. Une rue plutôt étroite, un éclairage manquant ou même certains espaces urbains, peuvent provoquer ce sentiment d’insécurité chez une femme et donc limiter sa liberté de sortir. Anaïs Carmona Clerx, l’une des fondatrices de “Garde ton corps” indique “Nous répondons à un problème collectif, la sécurité des femmes dans l’espace urbain, par une solution individuelle, notre appli ”. Une solution bientôt disponible à Marseille, puis dans la métropole, et on l’espère partout en France !

Photo de couverture ©Khachik Simonian via Unsplash