Ça fait l'actu !

Choisir les bons aménagements sportifs pour la bonne santé du collectif !

Billet
Candeliance , le 16 mai 2018
Nous le voyons chaque jour en ville, l’exercice sportif en plein-air se réinvente de plus en plus. Parkour, crossfit ou encore street-workout, les pratiques sont aussi diverses que les publics concernés. En milieu urbain aujourd’hui, dans les métropoles comme dans les communes rurales, le sport doit continuer à être innovant et à proposer des solutions aux citadins dans les espaces de vie collective, afin qu’il soit le plus accessible possible. Il s’agit en effet d’un réel enjeu de santé publique, dans la mesure où la sédentarité est devenue une cause croissante de décès.
Les urbains démontrent d’un besoin croissant de pratiquer du sport en ville

D’ailleurs, les citadins en sont bien conscients, puisque 86% des français estiment que les aires sportives et les terrains multisports sont des lieux de vie essentiels au cœur des communes et assurent la mixité sociale. En somme, les conditions d’une bonne santé passent par une offre qualitative, diversifiée et démocratisée des aménagements de plein-air. Ceux-ci, nous offrent de fait la possibilité de nous écarter de la routine quotidienne, en nous donnant l’occasion de développer des expériences plus proches de la nature ou encore en nous procurant un sentiment de liberté et d’autonomie dans la pratique de notre sport favori.

Aujourd’hui, ce sont donc 57% des moins de 35 ans qui attendent de la part de leur commune une offre plus importante de terrains de proximité en accès libre. En parallèle, nous observons une multiplication des pratiques sportives et des lieux qui y sont dédiés. En effet, l’urbanisation s’accroissant d’année en année a permis au sport de s’approprier nos rues et nos espaces publics.

L’essor du parkour, dont les adeptes prennent plaisir à détourner le mobilier urbain pour parcourir la ville est le symbole le plus caractéristique de cette reconquête de la rue par le sport. Le spécialiste du recyclène Mix Urbain a d’ailleurs profité de cette tendance pour créer le module BASILE, à mi-chemin entre le mobilier d’assise et le parkour. Les équipements sportifs ont donc largement évolué… à tel point que des pratiques d’intérieur ont même évolué vers des versions plein-air !

Les villes ont un rôle à jouer dans le développement des équipements sportifs

Si le sport en plein air connaît une expansion importante, il a cependant plusieurs décennies à son actif et nous laisse ainsi un patrimoine sportif vieillissant : 43% des équipements sportifs ont plus de 35 ans et se dégradent. Le vieillissement des infrastructures sportives urbaines pousse donc les villes à définir les nouveaux besoins des habitants et leur proposer des équipements plus adaptés et durables. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une véritable étude, relative au contexte territorial, à la typologie de sportifs présents, ainsi qu’à leurs attentes respectives. Notamment, les espaces de fitness en plein-air et les terrains multisports représentent 29% de la demande des pratiquants. Cette réflexion doit également être menée sur le long terme et les aménagements ne doivent pas simplement répondre à un besoin à un moment précis. Au contraire ils doivent pouvoir être modulables de manière à s’adapter à l’évolution des pratiques des différents usagers et peuvent être l’occasion d’y intégrer un aspect participatif ou événementiel.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !

Les commentaires sont fermés.