Ça fait l'actu !

La cité Claveau, une cité-jardin à renouveler avec les habitants

Billet
LDV Studio Urbain , le 31 juillet 2018
À la périphérie Nord de Bordeaux, entre le pont d’Aquitaine et l’ancienne base-sous-marine se trouve dans le quartier Bacalan, une réalisation urbanistique particulière : La cité de Claveau.
À la périphérie Nord de Bordeaux, entre le pont d’Aquitaine et l’ancienne base-sous-marine se trouve dans le quartier Bacalan, une réalisation urbanistique particulière : La cité de Claveau. Particulière, car la cité construite dans les années 50, est une cité-jardin. Typique de l’urbanisme de la fin du 19ème siècle en réponse au développement urbain industriel anarchique, la cité-jardin se base sur une construction peu dense de maisons et petits immeubles avec d’importants espaces communs, un esprit village sans la campagne en quelque sorte. C’est une forme urbaine peu courante dans le sud-Ouest de la France, ce qui rend la cité relativement exceptionnelle.

Ces logements construits pour répondre à une demande de logement grandissante, étaient au moment de leur construction dépourvus de finition intérieure et de chauffage central, si bien que les premiers locataires avaient la charge de les installer. Chacun a alors investi son logement différemment, à sa manière, en le transformant selon ses goûts et ses besoins, modifiant les espaces intérieurs, ajoutant des vérandas, embellissant leurs maisons, et ainsi chaque habitant s’est complètement approprié son lieu de vie. Mais aujourd’hui les logements sont anciens, à rénover. Et la cité Claveau, à l’esprit de village, est aussi désormais vieillissante par sa population. Par ailleurs, on le remarque par les nombreux espaces communs originellement prévus pour accueillir des aménagements partagés (jeux pour enfants, jardins…) qui sont délaissés depuis plusieurs années.

Pourtant, autour de la cité, de grands changements ont eu lieu ! Dans les années 60, le quartier a connu la construction du Pont d’Aquitaine juste derrière le quartier et la construction puis la démolition de plusieurs logements, notamment la Cité Lumineuse, un barre de 360 logements, démolie en 1997. Ces changements n’ont pas eu vraiment d’impact sur la Cité Claveau, qui est restée sensiblement la même, passant au travers des grands projets urbains durant des décennies, avec seulement un projet de rénovation à la fin des années 80 pour améliorer l’isolation les bâtiments.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !

Les commentaires sont fermés.