Ça fait l'actu !

Les villes étudiantes, un modèle urbain attractif ?

Billet
LDV Studio Urbain , le 08 octobre 2019
Les universités font partie intégrante de nos villes, et constituent des éléments majeurs et attractifs pour nos espaces urbains. Entre dynamisme local, attractivité économique et touristique, développement culturel ou encore innovations en tout genre, de nombreuses villes tirent un énorme profit des universités et de leurs étudiants.
Mais quelles sont ces villes étudiantes qui attirent ? Quel est vraiment le rôle des universités et de ceux qui les fréquentent dans la vie d’une ville ?

Petit retour dans le temps, au Moyen-Âge, où l’histoire des universités françaises commence. Au XIIè siècle, les écoles de Paris commencent à acquérir une certaine réputation auprès des étudiants qui demandent alors à rejoindre ces écoles au succès grandissant. On compte parmis elles l’école de la cathédrale de Notre-Dame, où est enseigné la théologie, ou encore celle de la Montagne Sainte-Geneviève plus axée sur la logique. La réunion de ces deux écoles aux enseignements différents va former l’Université de Paris, qui proposera quatre facultés : la théologie, le droit canon, la médecine et enfin l’art.

Ayant connus de nombreux bouleversements et adaptations aux cours des siècles qui ont suivi, l’enseignement et nos universités ont évolué et se sont exportés sur l’ensemble du pays en attirant de plus en plus de jeunes avides de connaissances. D’abord réservé à une certaine élite sociale, l’enseignement s’est développé et a fortement gagné en accessibilité ; aujourd’hui, n’importe quel demandeur peut accéder aux universités à moindre frais !

Les universités font aujourd’hui partie intégrante de nos villes, tant par leur architecture souvent imposante, que par le savoir et la connaissance qu’elles fournissent. Mais pour qu’une université gagne en réputation et en rayonnement, encore faut-il y trouver des étudiants ! Ces derniers représentent l’âme de certaines villes. Ils participent à leur dynamisme, via la culturel’artl’innovation, le sportl’atmosphère urbaine qu’ils créent… Mais alors par quelles méthodes, par quels biais, quels processus, ces étudiants font de nos villes des espaces plus attractifs où il fait souvent bon vivre ? Ville étudiante et universitaire rime-t-elle avec ville attractive ?

Le super-pouvoir des étudiants en ville



En effet, l’étudiant transforme nos villes, parfois même la façonne. En France comme dans le reste du monde, ville étudiante fait souvent bon ménage avec bien-être et bonne qualité de vie. Nous connaissons de réputation les grandes villes universitaires comme Paris, New York ou encore Londres, mais qu’en est-il des villes de taille plus modestes où l’étudiant est au cœur de l’urbain et de ce qui en découle ?

De nombreux classements sont fréquemment publiés au sujet des villes les plus accueillantes et attractives. Une corrélation ressort d’ailleurs à de multiple reprises : une ville qui attire est souvent une ville dans laquelle la vie étudiante est bien ancrée dans son fonctionnement, à l’image de Lyon ou Toulouse, mais aussi de Rennes et Angers.

L’étudiant apporte en quelque sorte sa pierre à l’édifice : il représente pour certaines villes/centre-ville une part importante de la population, ce qui vient directement influer la vie de quartier. Développement culturel, importante vie associative, engagement politique, innovation, mais aussi véritables lieux de vie et de partage, comme les bars, ces villes reflètent une atmosphère à la fois calme et vivante qui séduit les futurs étudiants.

Pour lire la suite, rendez-vous ici !

Crédit photo de couverture : Joenomias – Pixabay

Les commentaires sont fermés.