Ça fait l'actu !

Redynamiser des territoires par le cinéma

Brève
La Rédaction , le 22 mai 2019
Le tournage d’un film ou d’une série est souvent l’occasion de mettre en valeur un lieu, et plus largement un territoire. Mais bien souvent cette notoriété est de courte durée. Pourtant certains territoires arrivent à faire du cinéma une véritable source de dynamisme à plus long terme !

Le cinéma comme mise en valeur d’un territoire

Certaines séries marquent plus les esprits que d’autres. Peu de temps après la diffusion de l’ultime épisode, une chose est sûre : Game of thrones, en plus de son intrigue trépidante, aura mis en valeur un bon nombre de paysages de la planète. Entre l’Islande, la Croatie ou encore Malte, la série nous a offert tout au long de ses 9 saisons un panel de décors impressionnants.

Le Fort de Dubrovnik qui a servi de décor à la série Game of Thrones pour Port Réal ©Diego Delso via Wikipédia



Mais la grande gagnante est l’Irlande du Nord, qui accueille bons nombres de lieux de tournages de la série, dont le château de Winterfell de la famille Stark. Grâce à la série, les paysages irlandais ont été révélés au monde entier. Coup de pub géant pour le pays, qui a vu depuis la diffusion des premiers épisodes, l’arrivée de nombreux passionnés à la recherche des lieux emblématiques de Westeros. Une aubaine pour le secteur touristique qui chaque année voit le nombre de curieux augmenter : en effet, l’office du tourisme de l’Irlande du Nord estime qu’un touriste sur six se rend dans le pays pour visiter les lieux de tournages de la série. Mais maintenant que la série est finie, l’élan va-t-il s'essouffler ? Pas si sûr, puisque les circuits touristiques perdureront et l’Irlande prévoit l’ouverture d’un musée dédié à Game of thrones en printemps 2020 dans les studios de tournages situés à proximité de Dublin !

Le cinéma comme destination touristique

D’autres villes ont su tirer partie de la retombée qu’un film ou qu’une série peuvent avoir. L’ouverture des studios de tournages au public joue un rôle clé dans le dynamisme post-production d’une production cinématographique dans une ville. La saga Harry Potter est un bon exemple : depuis 2012, les studios de tournages Leavesden, dans lesquels les aventures de ces jeunes sorciers ont été tourné, ont décidé d’ouvrir The Making of Harry Potter. En transformant une partie de ses plateaux de tournages en musée Harry Potter, les studios accueillent chaque jour plus de 6 000 visiteurs. Entre décors, objets et costumes, la visite est prometteuse, de quoi ravir les fans de l’école des sorciers !

Le cinéma comme levier d’une économie locale

Parfois, ce sont les villes elles-mêmes qui misent sur le cinéma ! Dans le Val-de-Marne, à Bry-sur-Marne, on a longtemps lutté pour le maintien des studios de tournages si caractéristiques de la ville. Ouverts en 1987, et sauvés de la destruction en 2015, grâce à une mobilisation commune alliant professionnels du cinéma et municipalités locales, les studios semblent avoir aujourd’hui trouvés une stabilité. Importante source économique et d’emploi pour le territoire, la sauvegarde de ces lieux dédiés aux tournages de films et séries a été décisive pour de nombreux habitants de la région. Après avoir accueilli les tournages des Z’amours, de the Voice ou encore d’Hunger Games et de la série Versailles, les studios de Bry sont désormais prêts à accueillir de nouveaux projets pour le futur. De quoi enthousiasmer le monde français du cinéma !

Il est possible de visiter ces plateaux ici :
 
Avec l'aimable autorisation de Vincent Tulli - www.cineastuces.com - 2019
 

Photo de couverture : Les Studios Warner Bros à Burbank, USA ©Anthony Ginsbrook via Unsplash





Vous aimerez aussi ...

_ Débat

Imaginaires fous des réalisateurs ou prémonitions inquiétantes de l’avenir, de nombreux films présentent le futur de la ville comme un chaos social, politique et environnemental. Entre les images et les histoires projetées, qu’est-ce que le cinéma peut nous apprendre sur le devenir de la ville ?

_ Débat

À la croisée de multiples disciplines, le design urbain cherche à améliorer la qualité de vie des habitants. Avec comme préoccupations premières l’usage des espaces urbains et l’humain, quel impact a-t-il dans l’aménagement des villes ?

_ Brève

Créée en 1998, la Biennale du design de Saint-Etienne regroupe tout les 2 ans amateurs et professionnels pour un mois d’exposition. Véritable temps fort pour la ville, cet évènement s’inscrit dans l’ambition de la municipalité de faire de Saint-Etienne un haut-lieu du design international.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image