Ça fait l'actu !

Briques de plastique, matière première pour construction sociale !

Brève
La Rédaction , le 29 novembre 2018
En Argentine, trois amis d’enfance ont voulu contribuer au développement social et écologique de leur pays. A l’aide de bouteilles en plastique, ils fabriquent des briques qui seront utilisées pour construire des habitations dans les quartiers les plus défavorisés de leur ville !
EcoInclusion est une organisation à but non lucratif créé en 2014 à Córdoba, en Argentine par un groupe d’amis composé de Leandro Miguez, Leandro Lima et Fabián Saieg. Son originalité ? Recycler les bouteilles en plastiques pour les transformer en matériaux de construction à destination des quartiers où vivent les plus démunis. Cette initiative est partie d’un constat: seul 15% des 12 millions de bouteilles en plastique produites en une journée sont recyclées en Argentine. Ils ont donc décidé de concilier impact environnemental et impact social en produisant des briques destinées à être offertes à des constructions à impact social comme des bibliothèques communautaires.


L’équipe d’entrepreneurs EcoInclusion © EcoInclusion

La première étape a été de mettre en place des points de collecte un peu partout dans les quartiers afin de récupérer le plastique, pour le recycler et en faire la matière première pour les constructions. Collectées, ces bouteilles en plastique sont broyées dans une machine jusqu’à obtenir de tout petits morceaux, pour que le plastique ait une texture similaire au sable. Ensuite la matière obtenue est mélangée dans une machine qui la mixe au ciment pour mouler des briques.


Photo d’un point de collecte © EcoInclusion

Au départ les briques étaient produites par le Ceve-CONICET, centre expérimental du logement abordable du Conseil national de la recherche scientifique et technique, qui leur a donné des cours pour la production, ainsi que l’autorisation de les produire. Le processus de fabrication de ces briques de plastique est très similaire à celui de briques conventionnelles. Mais elles se différencient par leur poids qui les rend deux fois moins lourdes, leur forte capacité d’isolation et une production respectueuse de l’environnement, que ce soit en ce qui concerne les matières premières ou le processus de fabrication.

Les entrepreneurs ont été sélectionnés en novembre 2017 comme finalistes par le Google Impact Challenge qui récompense les ONG qui portent un projet d’innovation sociale. Avec leur prix de US$ 350 000, ils veulent ouvrir une grande usine de production. Pour l’instant, ils possèdent un moulin capable d’écraser 20 kg par heure. Leur objectif est d’obtenir une machine qui peut recycler la totalité des bouteilles qu’ils reçoivent et l’ambition, à terme, est de répliquer ce modèle dans d’autres villes du pays.


Photo des stocks de bouteilles plastiques © EcoInclusion

Un projet qui répond à deux enjeux et dont l’avenir est assuré. Le recyclage du plastique dans le monde, à partir de matériaux utilisés, est bien en marche comme le montre le Ibicuity, projet de transformation des vieux bic usagés en mobilier urbain, ou de plus grandes initiatives encore comme la démarche d’un ingénieur canadien, Toby McCartney qui recycle les déchets pour fabriquer des routes près de Vancouver au Canada.



Photo de couverture :  chantier de construction avec les briques de plastique EcoInclusion © EcoInclusion

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Un petit village japonais s’approche d’une démarche zéro déchet et accueille une brasserie à l’image de ses habitants. Écologique par le recyclage de ses matériaux, cette architecture embrasse l’identité et le mode de vie en économie circulaire de ce lieu de vie.

_ Brève

L’association The Good Chance Theatre se déplace entre les différents camps de réfugiés et centres d’hébergement grâce à des dômes mobiles, dans le but de favoriser un accès gratuit à la culture et renforcer le lien social.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image