Ça fait l'actu !

Holzmarkt : quand les berlinois fabriquent leur ville !

BrĂšve
La RĂ©daction , le 04 novembre 2019
Le long de la rive nord de la Spree, un village autogĂ©rĂ© s’est peu Ă  peu constituĂ© en plein cƓur de Berlin. Symbole de la culture alternative de la ville, Holzmarkt semble rĂ©sister face Ă  une urbanisation de plus en plus fĂ©roce.

Une longue lutte contre un projet urbain contesté


Depuis une trentaine d’annĂ©es, comme de nombreuses capitales europĂ©ennes, Berlin s’est lancĂ© dans un vaste projet de constructions immobiliĂšres neuves pour dynamiser et rendre attractif son territoire. Au dĂ©but des annĂ©es 2000, parmi ces nombreux projets, la ville prĂ©voit la rĂ©alisation de “Mediaspree”, un vaste programme de constructions de bureaux et siĂšges sociaux en bordure de la Spree (riviĂšre berlinoise) pour ainsi absorber une partie de sa dette. Dans cette logique, la ville vend donc une large bande de 18 000 mÂČ, situĂ©e le long de l’eau, oĂč Ă©tait alors situĂ© le mythique Bar25, connu mondialement pour ses soirĂ©es technos. Ce projet immobilier, couplĂ© par le dĂ©mĂ©nagement du bar, provoquent alors une forte mobilisation des habitants du quartier qui dĂ©bouche en 2008 Ă  un rĂ©fĂ©rendum d'initiative citoyenne demandant la prĂ©servation d’une bande de 50 mĂštres autour de la Spree. Avec 87 % des votes favorables, les 10 000 citoyens votants choisissent de prendre en main le destin des terrains concernĂ©s.


Fabriqué par et pour les berlinois


En rĂ©action Ă  cette victoire citoyenne, de nombreux habitants se mobilisent. L’idĂ©e est de non seulement de proposer un espace libre d’accĂšs Ă  tous, mais Ă©galement porteur d’activitĂ©s Ă©conomiques, culturelles et respectueux de l’environnement naturel de la Spree. Le projet d’amĂ©nagement est soutenu financiĂšrement par le fond d’investissement suisse Abendrot, qui dĂ©cide de racheter le terrain, et en 2012, de le mettre Ă  disposition de la coopĂ©rative habitante Holzmarkt pour 75 ans. Holzmarkt est aujourd’hui financĂ© par les 200 membres de la coopĂ©rative pour la crĂ©ative urbaine (GuK), ce qui a permis d’amĂ©nager au fur et Ă  mesure plusieurs espaces aux usages apprĂ©ciĂ©s de tous : “la pampa” un bar-jardin Ă  proximitĂ© de l’eau, des lieux culturels (studio musical, une salle de concert, une galerie d’exposition) une crĂšche, une boulangerie, une salle de yoga, un club Kanter Blau
 Et l’aventure ne semble pas prĂȘte de s’arrĂȘter.

DerriĂšre cette diversitĂ© d’usages, Holzmarkt fait preuve de rĂ©sistance face Ă  un quartier en pleine transformation oĂč les projets immobiliers de luxe foisonnent. Un modĂšle de fabrique de la ville par et pour les habitants qu’il est intĂ©ressant de mettre en valeur tant par son cĂŽtĂ© alternatif que par la soliditĂ© de son modĂšle. Preuve qu’il est possible de faire autrement pour que nos villes deviennent des espaces toujours plus vivants et collaboratifs. 

Crédit photo de couverture ©Trine SyvertsenSuivre via Flickr





Vous aimerez aussi ...

_ BrĂšve

Connaissez-vous "Testeur de Commerce" ? Ce concept vise à faciliter l'implantation de commerces de proximité. Un 3Úme espace de ce type vient de voir le jour dans le 11e arrondissement parisien !

_ BrĂšve

Le mois dernier, une boĂźte jaune de la taille d’une place de parking a fait son entrĂ©e dans les rues de Strasbourg : il s’agit du dispositif « Altao Cover », un garage Ă  vĂ©lo de 5 places destinĂ© aux habitants du quartier. Encore en phase test, ce projet pourrait bien convaincre les riverains et s’installer dĂ©finitivement dans la mĂ©tropole alsacienne


_ BrĂšve

Depuis 2015, la MĂ©tropole de Lyon a mis en place des “donneries” pour inciter les gens Ă  offrir une seconde vie aux objets dont ils ne se servent plus. RĂ©cupĂ©rĂ©s et rĂ©parĂ©s par des associations, vos objets Ă©lectroniques, appareils Ă©lectromĂ©nagers, DVD, livres, jouets ou instruments de musique peuvent dĂ©sormais ĂȘtre redistribuĂ©s Ă  des personnes dans le besoin !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image