Ça fait l'actu !

Opération à « Grand Cœur » ouvert à Montpellier

Billet
LDV Studio Urbain , le 16 avril 2018
Quand le cœur d’une ville ne bat que faiblement, c’est qu’il faut lui faire un bon massage cardiaque ! La ville de Montpellier l’a bien compris. Touchée par le même phénomène que de nombreuses villes moyennes, la ville de Montpellier a été confrontée à un décalage entre son centre en perte de vitesse et son attractivité grimpante.
Depuis 2003, la mission « Grand Cœur » s’est fixé pour objectif de redonner un visage attrayant au centre-ville de Montpellier, tout en préservant son identité. Diversifier l’offre de logements, revitaliser l’offre commerciale, préserver le patrimoine et aménager les espaces publics… tout un programme pour reconquérir le centre-ville ! Derrière cela, les perspectives de mieux l’adapter à la croissance démographique de l’agglomération (plus de 5 000 habitants/an en moyenne) et de lui redonner un rôle urbain essentiel.

Travailler ensemble pour répondre à la transversalité

Agir dans un centre urbain déjà constitué n’est pas une mince affaire. Les centres-villes sont des lieux multifonctionnels qui nécessitent un travail fin autant sur l’habitat que sur le commerce. Pas simple de mener ces deux combats de front ! D’un côté, la désertion des logements inadaptés en faveur des périphéries, de l’autre, des commerces de plus en plus vides ou peu diversifiés. Un beau casse-tête pour lequel la mission Grand Cœur peut servir d’exemple de réponse puisqu’elle a su relever le défi en menant une réhabilitation transversale liant ces problématiques complémentaires.

La raison de ce succès ? La création d’une structure pluridisciplinaire qui avait pour but d’associer les compétences diverses des partenaires du projet afin de permettre la coordination des actions. Et comme tout projet réussi s’explique par une équipe de choc, la Ville de Montpellier et l’aménageur SERM ont mis à disposition une vingtaine d’agents, à parts égales, pour la création de cette structure pluridisciplinaire. Une riche idée puisque cette coopération a facilité la communication et a permis la coordination des efforts de chacun pour traiter des problématiques transverses et multiples.



Réhabilitation des logements : à chaque contrainte son outil sur-mesure !

Comment garantir la réalisation de 1 600 logements, dont 500 logements sociaux, avec un contexte contraint ne permettant que la réhabilitation de logements dégradés ou la construction sur des friches ? Et tout cela dans un contexte de marché immobilier tendu et un objectif de qualité d’habitat ?

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !

Les commentaires sont fermés.