Ça fait l'actu !

Gare du Nord, la gare du futur ?

Billet
LDV Studio Urbain , le 25 septembre 2018
Grande nouvelle, la gare du Nord va s’agrandir à horizon 2023 ! Réforme SNCF, après Brexit, accueil des Jeux Olympiques de 2024 ou encore Paris 2030, la gare du Nord est au cœur d’enjeux d’ampleur actuels et futurs.
Pour financer les travaux, la SNCF a passé un accord avec un groupe privé, comme pour les travaux de Saint-Lazare et de Montparnasse. C’est un projet d’envergure puisque la Gare du Nord va tripler de volume : elle s’équipe d’un nouveau terminal mais aussi d’espaces commerciaux, de bureaux, de loisirs ainsi que d’une piste de course d’athlétisme sur son toit. Alors ces transformations nous interrogent : Quel avenir présager pour les gares de nos villes ? A quoi ressembleront-elles demain ?

Un lieu important pour le transport français et européen

Le nouveau bâtiment sera composé d’une grande galerie marchande
©Valode & Pistre architectes (v-p.com)


Cette nouvelle gare moderne, porte d’entrée sur la ville, sera, avant toutes choses, essentielle dans l’organisation des Jeux Olympiques de Paris. Le projet devrait être opérationnel pour 2023 afin d’assurer l’accueil des voyageurs à l’occasion de ce grand événement qui bénéficiera d’un rayonnement mondial. La qualité des infrastructures proposées aux touristes est donc un enjeu majeur pour la ville et l’image qu’elle souhaite renvoyer à l’international.

La Gare du Nord est aujourd’hui la plus fréquentée d’Europe avec près de 700.000 passagers chaque jour. Elle dessert 4 pays européens que sont l’Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Elle devrait continuer à accueillir de plus en plus de monde, pour atteindre avec une prévision à 800.000 voyageurs pour les JO 2024.

Un projet pour une nouvelle gestion des flux

Sur le toit, un lieu de détente et de sport offrant une vue imprenable sur Paris
©Valode & Pistre architectes (v-p.com)


Le projet de rénovation imagine une nouvelle gestion des flux de voyageurs. En effet, il induit une refonte des systèmes d’arrivée et de départ qui sont actuellement mélangés : avec le nouveau projet, ils devraient être séparés dans des espaces bien distincts. Une passerelle est envisagée et elle devrait être construite afin d’assurer l’accès aux trains pour les départs, tandis que l’arrivée se fera toujours sur les quais. Un moyen de réguler le nombre de personnes qui se croisent et donc de permettre une mobilité plus aisée.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !



Les commentaires sont fermés.